Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Bilan semaine 3: " Il est plus facile de prendre du retard que de l'avance "

January 22, 2018

Bilan de la semaine 3.

 

Un + 1700 mots, juste au dessus de l'objectif fixé pour cette semaine ce qui donne 6800 mots exactement depuis le début du challenge. Je suis assez content car en parallèle, j'ai réussi à faire plusieurs relectures d'un texte qui j'espère sortira en 2018, ainsi que de continuer la préparation à la sortie numérique d'enragés.

 

La semaine qui arrive, mon objectif est d'avancer sur les recherches tout en arrivant aux 1400 mots prévus comme chaque semaine. J'ai prévu d'aller à la bibliothèque universitaire d'Aix pour éclaircir quelques points du scénario. L'écriture risque d'avancer moins vite mais pour la bonne cause.

 

Petite précision. Vous avez pu constater que je ne parle jamais de " prendre de l'avance ".

 

Pourquoi?

 

J'essaie de construire un projet sur le long terme et me donner un objectif hebdomadaire. L'intérêt n'est pas de produire 3000 mots en une semaine et rien la semaine suivante mais d'écrire régulièrement, intégrer le processus à mon quotidien.

 

Si jamais j'écris 1400 mots en une journée et rien d'autre dans la semaine, je ne serai pas spécialement content de moi, car mon but est d'avancer régulièrement, de m'immerger dans l'histoire tout en ne concentrant pas tout mon temps à ça. Accepter l'idée que l'on prend de " l'avance " implique accepter l'idée que l'on " prend du retard". Avec ce principe, vous risquez de vous créer de mauvaises habitudes de travail comme par exemple concentrer tout son objectif sur un jour de la semaine. Que se passera-t-il si pour une quelconque raison (maladie, ami qui vient vous rendre visite, etc) vous vous retrouvez dans l'impossibilité d'écrire? Vous risquez de vous décourager et reporter votre objectif sur la semaine suivante.

 

N'oubliez pas, il est beaucoup plus facile d'accumuler du retard que de l'avance.

 

Un autre inconvénient de ne travailler qu'un seul jour par semaine concerne la possibilité de " bâcler " un chapitre dans le but de le clore.

 

En travaillant quotidiennement, vous ne chercherez pas à terminer coûte que coûte un passage, mais vous apprécierez la moindre petite avancée: " Super, aujourd'hui j'ai réussi à écrire 100 mots à mon quart d'heure de pause! " ; " Aujourd'hui je n'ai pas écrit mais en réfléchissant, j'ai débloqué un problème du scénario qui me posait problème pour la suite."

 

Admettons que vous ne parveniez pas à effectuer votre objectif hebdomadaire. Surtout, ne reportez pas l'écart sur la semaine suivante! Recommencez à zéro.

 

Par conséquent, bien que je sois à 6800 mots sur les 4500 que je m'étais fixé, je ne me considère pas comme " en avance ", et ce n'est pas pour ça que je ne vais rien faire cette semaine.

 

N'oubliez pas le crédo: " Pas à pas, on peut aller loin ".

 

Alors, pensez à vos mots!

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Amazon Social Icon
  • w-facebook
  • Twitter Clean