Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Bilan de la semaine 2 / précisions sur la méthode

January 15, 2018

 

Dans le premier article d'un an pour un roman, https://www.pierregaulon.com/single-post/2017/12/12/Ecrire-Je-nai-pas-le-temps,  j'expliquais qu'il était, selon moi, indispensable de s'auto-discipliner pour arriver à bout d'une entreprise aussi longue que l'écriture d'un roman, et je donnais pour consigne simple de consacrer 5 min montre à main quotidiennement à cet exercice. J'aimerais revenir plus en détail sur ce principe.

 

Pour avoir parlé de cet exercice sur des forums d'aide à l'écriture et pour avoir visionné des vidéos en ligne de boktubers, plusieurs personnes sont farouchement opposées à cette méthode. Je tiens d'abord à préciser que cette façon de faire m'est personnelle et que je n'ai pas la prétention de la considérer comme universelle. Libre à vous de l'utiliser ou non. Cependant, si elle est aussi efficace pour moi, elle pourrait également l'être pour d'autres auteurs.

 

Un de mes détracteurs me disaient que c'était selon lui une “ connerie “ d'écrire tous les jours car il fallait laisser le temps au sujet de mûrir, et qu’il ne fallait écrire que lorsque on en avait envie, car l’écriture serait alors de meilleure qualité.

 

Sur le premier point, je suis parfaitement d'accord, il est parfois nécessaire de laisser le temps au projet de mûrir. D’ailleurs, dans mon article « écrire, je n’ai pas le temps », je ne préconise pas nécessairement d'écrire tous les jours, mais de consacrer quotidiennement du temps au projet, d'y réfléchir : « cette expérience a pour but principal de prendre le temps de la réflexion. D'instaurer progressivement un rythme de travail pour qu'il intègre votre quotidien. Peu importe que vous ayez le plan inscrit dans votre tête de A à Z ou que vous preniez votre plume sans savoir où aller. L’intérêt n’est pas tant d’écrire ces quelques mots par jour que d’amorcer l’entreprise d’écriture ou de réflexion, de mettre le mécanisme en branle. »

 

En revanche, je suis moins convaincu par le deuxième argument. Je pense que l’inspiration se trouve dans le quotidien. Il arrive qu’une conversation, une personne, une situation, vous donne une idée d’histoire, mais il faut, à mon sens, faire l’effort de travailler celle-ci pour en tirer un bénéfice. Si vous n’écrivez que lorsque vous avez envie, il y a de fortes chances que vous ne commenciez jamais. Les tentations à la procrastination ne manquent pas. Télévision, jeu en ligne, réseaux sociaux… Internet à lui seul peut arracher plusieurs heures à votre journée. Si nous ne travaillons pas à notre projet, ce n’est pas parce que nous n’en avons pas envie, mais parce que nous ne faisons pas l’effort de nous mettre le coup de pied au cul de débuter. Car une fois le travail commencé, le plaisir est bien là.

 

Je suis toujours gêné quand on me pose la fameuse question : « Combien de temps avez-vous passé à écrire tel roman ? », car je pense qu’il est impossible de le quantifier. Une idée peut très bien nager dans votre esprit depuis des années, et écrire le roman qui en découle en 2 mois. Devez-vous alors répondre 20 ans, ou 2 mois ? Est-ce qu’un roman écrit sur une durée de 5 ans sera nécessairement meilleur qu’un roman écrit en un an ? Je ne suis pas certain. Si l’auteur du premier a écrit 3 heures par mois durant 5 ans et que le second y a consacré une heure tous les deux jours, le travail « effectif » sera le même…

 

Les 5 minutes minimum que je préconise peuvent aussi bien être utilisées pour établir une ligne du plan, réfléchir à un problème qui vous bloque, ou bien encore effectuer une recherche ou rédiger le début d’une scène que vous visualisez bien. Je le rappelle, le plus important n'est pas tant d'écrire un certain nombre de mots que d'intégrer le processus d'écriture dans votre quotidien, planter une graine et l'arroser chaque jour afin de la faire germer.  

 

Prenons un exemple. Vous avez suivi le conseil et vous voilà installé à la table de votre salon, une tasse de café à la man, un stylo dans l’autre, mais vous n'avez qu'une vague idée de votre histoire. Vous vous creusez les méninges, mais rien d’intéressant ne vous vient et vous terminez bredouille. Pas grave! Peut-être que votre feuille et restée vierge, mais vous avez néanmoins éliminé différentes pistes. Le principal est d’avoir consacré du temps au projet, d'avoir accompli quelque chose même si cela ne s'est pas traduit par un résultat concret. Mais plus important encore, vous avez amorcé la pompe de votre inspiration. Dans la journée, Je suis prêt à parier que l’histoire va régulièrement remonter à la surface de votre esprit et le lendemain, lorsque vous prendrez vos 5 min pour faire le point, peut-être que la graine que vous avez semée la veille aura donné quelques pousses. Peut être même que lorsque la séance sera terminée, vous vous rendrez compte que vous aurez consacré une demi-heure à votre projet au lieu des 5 min initiales et que vous n'aurez pas eu le temps de marquer tout ce que vous vouliez (car, que voulez-vous, il faut bien aller au travail !) Et vous ressentirez l’impression du travail accompli et une grande motivation vous envahir.

En ce qui me concerne, je préfère travailler le matin, car cela me regonfle de savoir que mon projet avance, que le roman prend forme, et j’amorce le reste de la journée de façon de plus sereine.

 

BILAN DU CHALLENGE :

Cette semaine, je suis parvenu à écrire 3300 mots supplémentaires, soit 5100 en tout, grace à deux demi-journées entières consacrées à ce projet, et un travail de réflexion en amont qui m’a permis d’avancer rapidement. Mais la semaine qui arrive risque d’être moins prolifique, car je n’aurai aucun jour dédié à l’avancée du projet. Je vais devoir grapiller quelques phrases de-ci de-là. Le nombre de mots sera sans doute moins important, mais cela me permettra de réfléchir à l’angle avec lequel je vais aborder les chapitres qui arrivent.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Amazon Social Icon
  • w-facebook
  • Twitter Clean